La Lybie : « Les clandestins? Nous les traitons biens »

Posté par elyweb le 29 mai 2010

prison.jpgShuhumi :  » Mais les centres ne sont pas des hotel à cinq étoiles…  » . Enfermés à temps indéterminés les immigrés non identifiés Rome, 27 mai 2010. Les centres d’accueil des clandestins en Lybie ?  » c’est clair se ne sont pas des hotels à cinq étoiles, mais le traitement réservé aux immigrés est sans doute digniteux ». Ainsi Shuhumi, secrétaire aux Affaires étrangères du Congrès général du peuple libyen, en terme d’une rencontre avec la délégation du Comité parlementaire Schengen en visite hier à Tripoli. Ils seraient

 donc  » absoluement à repousser », parce qu’ « ils n’ont pas quelque fondament » les accusations de tortures et les violations des droits bougées à la Lybie des organisations humanitaires.Le comité Schengen a visité dans la matinée le centre d’accueil de Twisha, mais la presse n’a pas eu mode de l’accompagner.  » Il est possible de vérifier sur la place la situation cependant comme font souvent beaucoup de commissions. La Lybie est solidaire avec ces personnes, qui risquent leur vie deux fois, d’abord dans le désert et ensuite sur la mer ». Fait est que, en n’y étant pas des limites de loi à la réception, beaucoup restent enfermées dans les centres à temps indeterminés.  » Nous tentons de déterminer la nationalité des migrants même avec la collaboration des ambassades, mais il y a des cas dans lesquels ils ne sont pas reconnus ou ne veut pas se faire reconnaître. Dans ces cas, ils restent dans les centres en Lybie » a admis Shuhumi.

Dans ces centres sont retenus aussi les immigrés interceptés dans le canal de Sicile, « repoussés » et les raccompagnés en Lybie selon les accords en vigueur entre Rome et Tripoli, mais même le Haut Commissariat Onu pour les Réfugiés (Unhcr) a dénoncé qu’à ces personnes ne serait pas garantie la possibilité de présenter la demande d’asile. Shuhumi a loué l’accord avec l’Italie, mais a ajouté que  » les mesures de sûreté et de police ne suffisent pas toutes seules , comme ils ne suffisent pas les apatriements. Ils servent même des interventions dans les pays d’origine, comme par exemple la création d’opportunité de travail ».

Laisser un commentaire

 

Cérelles C'est Vous ! |
Carbet-Bar |
roller-coaster x |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NON A LA DESCENTE DE FROCOURT
| Une pause café - Une person...
| LE TECHNICIEN DU RISQUE